Programme Alimentaire Mondial

PAM-intro.jpg

​© WFP 

StopHunger-WFP_cobranding logo_4C_2018_FR.jpg

Pour répondre aux objectifs de développement durable des Nations Unies*, nous voulons contribuer à l’éducation – des filles notamment – grâce aux repas scolaires gratuits du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et au dynamisme de l’agriculture rurale, en ciblant en priorité l’autonomisation des femmes.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire de lutte contre la faim dans le monde. Chaque année, il permet de nourrir environ 87 millions de personnes dans plus de 80 pays. Si l’assistance alimentaire en situations d’urgence reste primordiale pour sauver des vies, le PAM contribue à garantir aux populations les plus démunies l’accès toute l’année à des aliments nutritifs produits localement.

Il renforce son soutien pour autonomiser les gouvernements dans la gestion des cantines, aide les fermiers à trouver des débouchés et à vendre leurs produits, fiabilise et garantit aussi leurs productions, tout en optimisant les échanges et en sécurisant les systèmes de paiement

Notre feuille de route avec le PAM prévoit trois directions : 

  • #1 Le programme durable des repas scolaires
  • #2 L’autonomisation des femmes
  • #3 L’aide d’urgence 

Pour optimiser et fiabiliser ses systèmes et son impact, le Programme Alimentaire Mondial s’appuie sur des expertises pratiques en approvisionnements et logistique, en hygiène et sécurité alimentaire, en cuisine et nutrition, et garantit ainsi la variété et la qualité des repas scolaires.

  • #1- Les programmes d’alimentation scolaire. Ils s’inscrivent dans un cercle vertueux d’utilité sociale et de développement durable : la préparation des repas, à partir des produits locaux frais, améliore la santé et la vie de millions d’enfants, augmente la scolarisation des filles, et stimule les économies locales. Les bénéfices socio-économiques sont aussi réels sur l’emploi et l’autonomisation des femmes qui préparent les repas scolaires, comme en Jordanie où 60 % du personnel du programme Healthy Kitchen est féminin. Pour renforcer ce programme, qui nourrit aujourd’hui plus de 16 millions d’enfants parmi les plus pauvres, dans 60 pays, nous avons créé le programme YEAH!. 
  • #2 – L’autonomisation des femmes. Eduquer, former, financer et épauler les femmes est une nécessité pour créer un système alimentaire durable qui permet de passer le relais aux gouvernements. Qu’il s’agisse de soutenir le commerce de riz étuvé produit localement par 500 femmes en Guinée forestière, de former plus de 3 500 aide-cuisinières au nord-est de l’Inde pour garantir l’hygiène et la sécurité alimentaire des repas scolaires, d’organiser les achats d’une cuisine pilote en Tunisie en incluant les Organisations Communautaires de Femmes Rurales… l’autonomisation des femmes est notre priorité.
  • #3 – L’aide d’urgence. Pour soutenir les interventions d’urgence les équipes Avantages et Récompenses de Sodexo ont collaboré avec le PAM pour améliorer la gestion des coupons alimentaires, permettant aux populations de bénéficier d’aliments locaux aux lieux de rations importées. Désormais, ces coupons uniques et sécurisés sont distribués trois fois plus vite avec un coût divisé par quatre. Cela permet également de créer et fiabiliser un système agricole durable en dématérialisant tous les flux financiers entre les gouvernements, les agences humanitaires, les distributeurs agricoles et les petits producteurs.  
* Le Défi Faim Zéro des Nations Unies pour le développement à l’horizon 2030 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

WFP Food voucher_0093.jpg