Nos solutions pour éliminer durablement la faim

Chiffres à l’appui, le constat est clair : donnons une meilleure éducation, une formation, les moyens de production et les ressources financières aux femmes pour développer l’autosuffisance alimentaire et aller au-delà de l’aide alimentaire. Nous mettrons ainsi toutes les chances de notre côté pour faire disparaître la faim dans le monde d’ici à 2030 ! 

Nous misons sur l’éducation, l’emploi et l’égalité économique des femmes

L’autonomisation des femmes

Stop Hunger a investi près de 4 millions de dollars US en 3 ans dans des programmes destinés à soutenir des femmes ou des groupements de femmes. 
Éduquer, former, financer et épauler les filles et les femmes est évident pour créer un système alimentaire durable qui permettra à terme d’éliminer la faim !

Stop Hunger RA2019_COUV_small.jpg

L’accès à l'éducation, à la formation et à l’emploi

Afin d’assurer un salaire régulier pour une vie digne et active, nous privilégions donc des activités de transfert d’expertises, d’acquisition de compétences, de formation et d’insertion professionnelle, toujours en lien avec l’alimentation. Et nous donnons la priorité au développement du travail des femmes pour augmenter leurs revenus et en faire bénéficier leurs familles comme leurs communautés.

femmes-education.jpg

L’autosuffisance alimentaire

L’idée ? Pour en finir avec la faim, si la distribution régulière de nourriture reste un moyen de faire face à des situations critiques, elle n’est pas une solution durable. Et aujourd’hui 61 % de nos actions vont au-delà.

L’autosuffisance alimentaire signifie produire pour se nourrir : soi-même, sa famille, jusqu’à sa communauté souvent. L’autosuffisance alimentaire est aussi un enjeu national pour éliminer la faim dans un pays.
Pour être durable, l’autosuffisance est une question d’éducation, de formation et de ressources, en priorité celles des femmes que nous soutenons, convaincus de leur rôle considérable face à la faim. Pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire, nous soutenons aussi la création de jardins solidaires à travers le monde, convaincus que ces cultures de proximité et d’autosubsistance  constituent une alternative alimentaire et économique pour les familles les plus modestes.

ferme-culture.jpg