Crise sanitaire et humanitaire du Covid-19

Partout dans le monde, la crise sanitaire et son confinement ont alimenté la faim, exacerbant les inégalités, fragilisant les plus démunis, tels que les familles à faible revenu, les salariés journaliers, en contrat temporaire ou indépendants, les aînés, les sans-logis, les réfugiés, les enfants défavorisés privés d’accès à l’école et à la cantine…

Quel que soit le pays, le nombre de personnes qui ont recours aux banques alimentaires témoigne de la précarité grandissante et démesurée : 54 millions aux États-Unis en progression de 50 % ; 8 millions en France contre 4,7 avant la crise ; 2 ménages sur 5 au Royaume-Uni et plus de 10 millions de Brésiliens en insécurité alimentaire. 

visuel avec copyright2.jpg